Vous lisez:

Ce qui est parti ne peut être remplacé

Ce qui est parti ne peut être remplacé